Lohengrin Papadato

Actualités

Migdal Babil

Migdal Babil est un livre au carrefour de la fiction et de l'enquête écrit par Robin Garnier-Wenisch. Cet ouvrage nous invite à suivre l'évolution du chantier le plus ambitieux jamais imaginé de mémoire d'humain : La Tour de Babel. Pensé comme une balade achronique il nous entraine dans les moments les plus forts de la construction de l'édifice. Au fil des pages, nous accompagnons une galerie de personnages, tous ayant vécus à différentes époques de la Tour, qui nous mènent de son élaboration à son inexorable chute.
L'originalité de ce projet réside dans l'écriture de l'histoire que ne raconte pas l'Histoire. De ce mythe fondateur dont nous connaissons la fin, Robin Garnier-Wenisch, à partir de ses recherches sur les diverses versions de cette légende en ré-imagine le début.
Premier ouvrage de Robin Garnier-Wenisch, Migdal Babil est publié par la maison d'édition associative ITHAAC et sortira à la fin de l'année 2016.

→ Migdal Babil

Migdal Babil

Imaginé à la suite de la lecture de Migdal Babil, ce dessin est une décomposition de la Tour de Babel dans le temps et dans l'espace. Largement inspiré de divers tableaux représentant cet édifice (Bruegel l'Ancien notamment) il revisite l'histoire de la perspective en opérant un passage du plan à une perspective atmosphérique vers l'horizon, puis fuyante vers la voûte céleste. La couverture de l'ouvrage découle directement de ce dessin et donne à voir sur sa première de couverture le plan vu du ciel de la Tour.
Ce dessin mesure 70 par 50 cm et a été réalisé sur un papier Rivoli de 240 g/m2.

→ Dessins

Thé Vanille - Affiche

"Mai 2016. 08:43 AM.
Un ex-trader (pour une marque de sachet de thé que l’on ne citera pas) rejette la société de consommation et se met soudainement à faire de la batterie dans sa salle de bain tout en lisant des livres de botanique pour apprendre à manger des plantes.
Au même moment, sur une plateforme pétrolière, un mécano - et scaphandrier à ses heures perdues, en quête de licornes des mers, mais surtout dont la passion est de porter des robes - trouve une guitare enragée au milieu des algues, serait-ce la légendaire Litha, convoitée par les plus intrépides, fantasmée par les plus fous ?
Une minute s’écoule. Une enfant sauvage élevée par une tribu de dinosaures en plastique décide enfin de descendre de son grenier pour aller faire du shopping, concrétisation d’années à fantasmer sur des coupures de magazines. Elle crie doucement d’hystérie.

→ Dessins

Entretien avec Jean-Benoit Lallemant, par Lohengrin Papadato. Printemps 2016

« La production plastique de Jean-Benoit Lallemant se développe et se déploie autour de questions liées à l'espace numérique, aux réseaux terroristes et anti-terroristes, aux cyber-guerres et à leurs implications dans le réel. À la manière d'un chirurgien il analyse tous les sujets qui s'imposent à lui (sujets qui sont aussi les nôtres) : de la peinture à l'installation il construit des systèmes de présentation et de représentation qui lui sont propres et qui correspondent, de manière évidente, aux sujets qu'il traite. »

→ lire l'entretien

Exposition collective

Homologie des formes, de l’éclair au sommet , mars 2016, Galerie 48 Init., Rennes. Avec Michael Harpin et Gabrielle Decazes.

→ Voir les expositions

Faros Revue numéro 2

Faros numéro 2 - Printemps 2016
Au 13e siècle le terme « Frontière » apparaissait dans le lexique français, il désignait alors les fronts armés se situant aux limites du territoire. Ce mot adopte cependant son sens contemporain avec la fin des grandes découvertes territoriales, ainsi que la création progressive des États-Nations et la pétri­fication de leurs limites. Dans le contexte contemporain de monde globalisé les idées d'ouverture et de flux commerciaux et humains prédominent ; au point d'en perdre parfois la notion même de frontière. Cependant traverser une frontière reste, à bien des égards et bien des points de vue, un véritable ­enjeu.

→ Ithaac éditions

→ Faros revue