Lohengrin Papadato

Les architectures antiques

Dédale et Icare

Ce dessin est une représentation du fameux labyrinthe de Dédale. Ce visuel offre à voir une synthèse des deux histoires emblématiques liées à cette structure architecturale, à savoir la victoire de Thésée et d'Ariane sur le Minotaure, et la fuite du labyrinthe par Dédale et Icare.
La pyramide formée par la perspective du dédale pointe vers la constellation du Taureau, référence directe au Minotaure, et l'on peut apercevoir dans la mer de nuage au premier plan les esquisses d'un étrange volatile.
Ce dessin mesure 70 par 50 cm et a été réalisé sur un papier Rivoli de 240 g/m2. À l'instar de ses deux prédécesseurs il existe une version imprimée que vous pourrez vous procurer dans la boutique du site.

Les Jardins Suspendus

À la suite du dessin de la Tour de Babel la thématique des jardins suspendus s’est présentée comme une évidence. Ces deux ­dessins constituent donc un diptyque autour du mythe de Babel.
Celui-ci est construit sur le même schéma structurel que son prédécésseur et s’empare des mêmes codes de construction.
Réalisé sur un format de 70 par 50 cm de 240 g/m2 de Canson Blanc.

La Tour de babel

Imaginé à la suite de la lecture du roman Migdal Babil de l’artiste Robin Garnier-Wenisch (Ithaac éditions), ce dessin est une décomposition de la Tour de Babel dans le temps et dans l'espace.
Largement inspiré de divers tableaux représentant cet édifice (Bruegel l'Ancien notamment) il revisite l'histoire de la perspective en opérant un passage du plan à une perspective atmosphérique vers l'horizon, puis fuyante vers la voûte céleste.
La couverture de l'ouvrage découle directement de ce dessin et donne à voir sur sa première de couverture le plan vu du ciel de la Tour.
Ce dessin mesure 70 par 50 cm et a été réalisé sur un papier Rivoli de 240 g/m2.

Migdal Babil